nom xtian


17h30-linstantane-du-hasard


Christian Bossu-Picat a découvert la photographie à l’âge de 16 ans. Autodidacte jusqu’à sa vingtième année, il structure sa passion au cours d’un méticuleux apprentisage : images de studio, architecture, industrie, mode, publicité, sports d’hiver (il habite Grenoble au coeur des Alpes). En 1965, pour son baptême du feu, il passe trois mois avec une mission médicale dans la jungle de Guyane française afin de réaliser un reportage photo et cinéma. Pour les Jeux Olympiques d’Hiver de 1968 à Grenoble, il a le privilège d’intégrer l’équipe des photographes officiels du Comité Olympique.

L’expérience guyannaise lui ayant fait découvrir “la douce ivresse des voyages”, il entame de longues années à bourlinguer l’oeil rivé au viseur de ses caméras. Après ses premiers reportages il obtient, en 1972, le Prix de la Fondation de la Vocation Marcel Bleustein-Blanchet, promotion Pierre Lazareff, fondateur de “France-Soir” et de “5 Colonnes à la Une” pionnière des grandes émissions de reportage télévisé.

Népal, Mali, Mauritanie, Gabon, Burundi, Vénézuela, Costa Rica, Seychelles, Madagascar,etc., les voyages se succèdent, ponctués par la publication de livres et par des expositions photo: L’Espace Cardin et la Galerie Ulysse à Paris. Caméraman pour la télévision, il réalise aussi les images de nombreux documentaires sur l’Afrique de l’ouest et les îles de l’Océan Indien.

Depuis1986, il est installé à l’ Île Maurice où il collabore avec différents secteurs d’activités, fait de la photographie aérienne et publie des livres sur l’Île et la gastronomie régionale.